La dés
obéissante

PAR

Jennifer Murzeau

Ed. Lafont, Paris 2017

Paris, 2050. Bulle découvre, catastrophée, qu'elle est enceinte. Autour d'elle, le monde est un naufrage. Sous des dômes, les plus riches se calfeutrent, ignorant les misérables qui se débattent au dehors, rendus inutiles par l'automatisation. Le chômage a atteint 70%, la violence envahit les rues. Les plus dociles gobent leur Exilnox, les yeux voilés par des implants connectés. Sur les holordis, les murs, partout, brillent les pubs et les flashs info anxiogènes. Alors un enfant, là-dedans... Pourtant le garder, c'est refuser de se résigner. Avec une poignée de hackers, Bulle choisit la lutte. C'est bien de notre époque dont il est question dans ce roman. Aussi acide et apocalyptique que lumineux et optimiste, il est une célébration du libre arbitre.

Lola B.

Andréa F.

Extrait

En cette fin d'après-midi, l'épaisse pollution n'a pas eu tout à fait raison de l'éclat du crépuscule. Une douceur rose survit et se répand. Jeanne lui avait dit souvent la beauté des soirs d'été, la lumière qui décline, le rouge diffus qui se cache dans les nuages et s'étire dans leur souvenir. Bulle buvait les paroles, et jalousait. Car jamais elle n'avait pu contempler ce spectacle. Parce que ces soirs-là n'existaient plus, ils étaient obstrués. Le "secret des affaires" les avait étouffés.

Pub Audio

Pub Lea_Thomas



Video

L'amour en marge

1945 : Un amour passionnel et mortel 2050 : Un amour hors-norme mais pas morne Quand les erreurs du passé rencontrent le futur irradié...



Vidéo de Anastasia, Marie, Salomé, Léa et Léna

Critiques et autres élucubrations

Poème dystopique

Dans ce monde, où la loi ne fait plus loi

Mère nature abandonna ses enfants

Qui avides d'argent et de sang

Plongent la folie dans le néant

Programmés par des automates

L'air irrespirable de ces terres

L'espoir renait de ces tomates

marquant le début d'une nouvelle ère

Quatre mois de combat acharnés

Luttant contre la peur

Et la vie respire enfin, normalement

Johnny (be good)



Marbré au choix

Ingrédients
Au préalable : préchauffer le four à température ambiante

  • Trois cuillerées à soupe de pauvreté
  • Une pincée de richesse
  • Bien les séparer dans deux saladiers

  • Dans le premier saladier contenant la richesse, ajoutez :

  • 30g de travail
  • 100g de protection
  • 95g de nouvelles technologies
  • 100g de propreté

  • Dans le deuxième saladier, mettre :

  • 70g de chômage
  • 100g de pollution
  • 15g d'anciennes technologies
  • 95g de maladie
  • Dans un moule à gâteau rectangulaire, verser en premier la pâte contenant la richesse puis ajoutez la deuxième mélange.

    Enfournez pendant 125 min.

    Sortir le joli livre du four et laisser reposer 10min.

    Le démouler et saupoudrez le tout de politique et de découverte.

    Maintenant bonne dégustation !

    Aurore F.



    Une brioche désobéissante
    Difficulté: difficile

    Durée de préparation : 3 jours

    Cuisson : 40 min

    Ingrédients :

  • 500g Exilnox
  • 300g de misérables (5 ou 6 qui se battent dans la rue)
  • 80 ou 100g de chômage
  • une cuillère à café bien remplie de publicités anxiogènes
  • 6 à 8g de politique
  • Une fille enceinte
  • 220 à 250g de mortalité
  • parfum (une cuillère de tristesse liquide ou des larmes des autres)
  • Réalisation :

    1) Au poing ou au robot, dans une ville méprisante, battez les misérables mélangez-les au chômage et aux publicités puis versez l'Exilnox. Ajoutez une fille enceinte et mélangez bien pendant 7 min au robot ou comptez 25 min au poing.

    2) Incorporez ensuite la mortalité en petit morceaux puis pétrissez la pâte afin qu'elle soit homogène. Si la pâte vous regarde d'un air mauvais, c'est normal, une réduction de population se produira. N'oubliez pas d'ajouter le parfum de tristesse ou les larmes.

    3) Laissez lever la pâte pendant 1h30 ou 2h maximum. Couvrez-la d'un dôme transparent pour guetter les filles qui pleurent. Puis laissez au frais pour éliminer les quelques résistants.

    4) Une fois la pâte levée, sur le plan de travail, saupoudrez de l'Exilnox puis frappez-la. Étalez-la avec vigueur et suppliez la pâte pour que votre brioche ait un bon goût de révolte. Puis la recouvrez-la du dôme à nouveau. Laissez reposer 15 heures.

    5) Dorez au sang des misérables, faites cuire en réglant le temps sur horlodis à 40 minutes et à température, 2050 °C (Thermostat 6).

    Vous obtiendrez une belle brioche de Désobéissante qui ravira les petits garnements, les chanceux et calmera les surexcités

    Nina L.



    PETITE ANNONCE
    RECHERCHE hébergement pour 2 mois à la campagne. Envie de renouveau et de grand air, cherche une maison d'hôte pour pouvoir profiter en couple avec l'arrivée d'un enfant. Si possible, activité écologique présente serait la bienvenue.

    La désobéissante de Jennifer Murzeau est une véritable proposition de ce que pourrait être notre futur proche. En 2050 à Paris, la violence, la pollution et le chômage à 70 pour cent règnent en maître dans ce monde infertile où la liberté est devenue un combat contre cette société de consommation. Alors, une rébellion gronde contre toutes ces toxines paraissant insurmontables et dont les protagonistes tentent de s'échapper tant bien que mal.

    Et s'il était encore temps de recréer un monde meilleur, où l'être humain ne serait plus un robot consommateur ou réduit à l'état de bête sauvage destructrice ?

    Johnny B.